Meeting Virtuel Live

Découvrir

Chères Villeurbannaises,
Chers Villeurbannais,

J’aime Villeurbanne !
J’aime cette ville depuis 1966 quand elle m’a accueilli arrivant de mon Algérie natale. J’y ai fait mes études, de la petite école de Croix-Luizet jusqu’à mon diplôme d’ingénieur sur le campus de la Doua, vécu dans une dizaine d’appartements différents des Charpennes à Cusset, et dans une des dernières maisons des Gratte-Ciels, accompagné mes enfants à l’école Anatole France, embrassé mon premier flirt rue Louis Becker, fondé des entreprises à la Perralière, joué au hand-ball au lycée Brossolette, vendu des livres aux Puces de la Feyssine ...

Je connais bien Villeurbanne ! Je connais notre ville, belle et rebelle, ses habitants venus des quatre coins du Monde qui se revendiquent tous d’abord Villeurbannais. Et quand je l’ai parfois quittée pour Paris, Lyon ou New-York, j’y suis toujours revenu.

Je suis fier de Villeurbanne ! J’ai toujours été fier de ma ville aux deux prix Nobel sur son campus, aux parcs sur les berges du Rhône sauvage, à l’équipe légendaire de l’ASVEL, aux seuls “Gratte-Ciels” officiels de France, à la mémoire fidèle du cimetière militaire de la Doua et aux multiples inventions de ses entreprises.

Je suis convaincu qu’avec ses atouts, Villeurbanne peut devenir la fabrique d’innovations techniques et sociétales de la Métropole. Elle en a la taille, la diversité de talents et l’audace. Il faut y ajouter de la volonté et des moyens. Avec cet objectif ambitieux en tête, nous vous présentons avec Emmanuelle Haziza, la candidate du changement à la Mairie, une liste citoyenne de choc : Villeurbanne au Cœur. Sans étiquette politique, des femmes et des hommes d’énergie et d’expérience, d’horizons diverses mais de passion commune pour notre ville, s’unissent pour les élections métropolitaines.

Ensemble, notre volonté est de préserver l’identité de Villeurbanne, son attention aux autres, ses valeurs humanistes et fraternelles, mais aussi de lui rendre sa place légitime au cœur de la Métropole.

Nous voulons un dialogue nouveau avec la Métropole pour que sa puissance et ses moyens nous permettent d’attirer des entreprises ou des centres éducatifs et récréatifs, mais aussi de créer ou de participer à des  événements culturels ou des festivals métropolitains.

 

Bruno Bonnell